/Vehicles/Axis/Germany/04-Panzerjaegers/Hetzer/File/Hetzer.htm | Last Up-date: 05-11-2014

 

Jagdpanzer 38(t) Hetzer (Tank Destroyer)

En mars 1943, Heinz Guderian suggéra le remplacement de tous les anciens modèles de Panzerjägers à superstructure ouverte et au blindage léger qui servaient de solution intérimaire par une toute nouvelle race de chasseurs de char mieux protégés par un blindage plus épais et surtout une structure complètement blindé plus apte aux réalités du combat. Il en résultat le Panzerjägerprogram (G-13) destiné à mettre un chantier toute une série de véhicule devant équiper les unités de chasseurs de chars. Le châssis du Pz.Kpfw 38(t) fut dans un premier temps choisi pour réaliser le premier modèle de cette série appelée Jagdpanzer ou super chasseurs de chars. Cet engin fut dans un premier temps connus sous le nom de Leichtes Sturmgeschüte 38(t) puis comme Jagdpanzer 38(t) für 7.5 cm Pak 39 L/48, puis finalement comme Jagdpanzer 38(t) Hetzer. Le 17 décembre 1943, les plans étaient prêts et le 24 janvier 1944, une maquette en bois fut réalisée. En mars 1944, le premier de 3 trois prototypes sorti des lignes d'assemblage de BMM et le projet fut accepté pour la grande production. Des tests intensifs seront effectués de mars à avril de la même année pendant que les chaînes de fabrication sont adaptées chez BMM et Skoda. Le 20 avril 1944, le prototype est présenté à Hitler à Arys en Prusse orientale. C'est à cette époque que le nouveau chasseur de char est définitivement baptisé Jagdpanzer 38(t) Hetzer (Harceleur) et reçoit son matricule Sd.Kfz.138/2. La production débute directement le même mois chez BMM et 5 mois plus tard chez Skoda. Un total de 2584 exemplaires, ce qui est énorme vu les capacités allemandes, fut produit en trois séries jusqu'à la fin de la guerre. La moyenne de production originale du Hetzer étais de 20 unités par mois, ce taux ne cessa d'augmenter en suite. Il fut même prévu un taux de 1000 unités par mois vers la fin de la guerre ce qui était complètement irréaliste vu la situation.

In March 1943, Heinz Guderian suggested the replacement of all the old models of Panzerjägers with open superstructure and light shielding which were used as temporary solution by a very new race of tank destroyers better protected by a thicker shielding and especially a structure completely armoured more suited to realities of the combat. It in result Panzerjägerprogram (G-13) intended to develop a whole series of vehicle having to equip the units of tank destroyers. The chassis of Pz.Kpfw 38(t) was initially selected to carry out the first model of this series called Jagdpanzer or super tank destroyers. This machine was initially known under the name of Leichtes Sturmgeschüte 38(t) then like Jagdpanzer 38(t) für 7.5 cm Pak 39 L/48, then finally like Jagdpanzer 38(t) Hetzer. December 17, 1943, the plans were ready and on January 24, 1944, a model out of wooden was produced. In March 1944, the first of 3 three prototypes left the assembly lines of BMM and the project were accepted for the great production. Intensive tests will be carried out from March to April of the same year while the production lines are adapted at BMM and Skoda. April 20, 1944, the prototype is presented to Hitler at Arys in Eastern Prussia. It is at that time that the new tank destroyer is definitively baptized Jagdpanzer 38(t) Hetzer (Troublemaker) and receives its Sd.Kfz.138/2 number. The production directly begins the same month at BMM and 5 months later at Skoda. A total of 2584 specimens, which is enormous considering the German capacities, was produced in three series until the end of the war. The average of original production of Hetzer were 20 units per month, this rate did not cease increasing in continuation. It was even envisaged a rate of 1000 units per month towards the end of the war what was completely unrealistic considering the situation.

 

Jagdpanzer 38(t) Hetzer

 

Le Hetzer comme précité était basé sur le châssis du Panzerkampfwagen 38(t) avec toutefois une suspension modifiée avec des galets plus larges (et un seul rouleau porteur) provenant du prototype Praga TNH nA et un puissance motrice augmentée. Le nouveau moteur était le 6 cylindres Praga AC/2 développant 160 CV couplé à une boîte de vitesse Praga-Wilson (5 vitesses en marche avant et une vitesse en marche arrière). Le châssis était lui-même modifié pour accueillir un canon de gros calibre et un blindage plus conséquent. Deux réservoirs d'une capacité totale de 320 litres lui permettait une autonomie de 177 km sur son propre carburant. Le poids total était d'environ 16 tonnes, ce qui ne limitait pas grâce au nouveau moteur plus puissant, la vitesse de pointe sur route qui était toujours de 42 km/h. Les chenilles du Hetzer étaient composées chacune de 96 patins de 350 mm pour un contact au sol de 2.72 m. La silhouette du Hetzer était vraiment basse grâce à une superstructure aux parois très inclinées (soudées). Le blindage était à l'avant de 60 mm, sur le toit et à l'arrière de 8 mm et de 20 mm sur les côtés. Des courtes jupes blindées de 5 mm seront également installées sur les côtés.

Hetzer as above mentioned was based on the chassis of Panzerkampfwagen 38(t) with however a suspension modified with broader road wheels (and only one return roller) coming from the prototype Praga TNH Na and an increased horse-power. The new engine was the 6 cylinders Praga AC/2 developing 160 HP coupled to a gear box Praga-Wilson (5 forward speeds and a reverse speed). The chassis itself was modified to accomodate a gun of large gauge and a more consequent shielding. Two fuel tanks of a total capacity of 320 liters allowed it an autonomy of 177 km on its characteristic carburizing. The total weight was approximately 16 tons, which did not limit thanks to the new more powerful engine, the maximum speed on road which was always of 42 km/h. The tracks of Hetzer were made up each of 96 links of 350 mm for a contact on the ground of 2.72 m. The silhouette of Hetzer was really low thanks to a superstructure with the very tilted walls (welded). The shielding was in front of 60 mm, on the roof and on the back of 8 mm and 20 mm on the sides. Short armoured skirts of 5 mm will be also installed on the sides.

 

Production
Month/Year
BMM
Skoda
03/1944
3
0
04/1944
20
0
05/1944
50
0
06/1944
100
0
07/1944
100
10
08/1944
150
20
09/1944
190
30
10/1944
133
57
11/1944
298
89
12/1944
223
104
01/1945
289
145
02/1945
273
125
03/1945
148
153
04-05/1945
70
47
Total
2047
780

 

Hetzer (Aberdeen Museum)
Driver's station

 

L'armement principal était constitué du 75 mm Pak 39 L/48 antichar qui était doté d'un pointage horizontale limité à 5° sur la gauche et à 11° sur la droite. C'est après-tout un char d'embuscade et de combat à longue distance. En situation de combat rapprochée l'efficacité de l'arme dépendait de la dextérité dont faisait preuve le pilote pour positionner son char. Le pointage en hauteur était compris entre -6° et + 10°. Le canon était équipé du viseur SflZF 1a. Le masque protégeant le canon était en forme de groin de cochon (type Saukopf) et avait une épaisseur de blindage de 60 mm. Notons que le canon était monté sur la partie droite du glacis (38 cm du centre). Cette disposition n'était guère heureuse, vu que le canonétait prévu pour être chargé de la droite, ce qui réduisait fortement la cadence de tir. Le canon de 75 mm disposait d'un chargement de 40-41 obus de 75 mm. Plus tard l'espace de stockage sera augmenté et un total de 45 projectiles de 75 mm pourra être embarqué. Les premiers modèles souffraient d'une surcharge à l'avant due au lourd canon de 75 mm et au blindage de 60 mm et avaient tendance à piquer du nez. Ce défaut sera corriger grâce à une suspension renforcée. Le 75 mm Pak 39 avait une portée de tir efficace de 1000 m ce qui lui permettait de surpasser tous ses opposants à bonne distance alors que ceux-ci devaient souvent faire feu de plus près avec les risques que l'on sait. Ces caractéristiques sont bien celles d'un chasseur de char apte au combat à longue distance, il est vrai que le blindage latéral de 20 mm était un trop léger pour faire face à des coups directs portés à courte distance. Comme armement secondaire, l'Hetzer disposait d'un MG 34/42 montée sur le toit, et fait rare, contrôléeà distance depuis l'intérieur du compartiment de combat. Cette arme avait une possibilité de tir tous azimuts. Le chargeur était toutefois exposé lors du rechargement. Un stock de 600 cartouches était prévu pour l'usage de cette arme.

The principal armament was consisted of the anti-tank 75 mm Pak 39 L/48 which was equipped with a limited traverse of 5° on the left and 11° on the right. It is after-all a tank of ambush and combat at long distance. In situation of close combat the effectiveness of the weapon depended on the dexterity whose proof the pilot to made in good fire position his tank. The pointing in height lay between -6° and + 10°. The gun was equipped with the sight SflZF 1a. The mantlet protecting the gun was in the shape of face mask of pig (Saukopf) and had a thickness of shielding of 60 mm. Let note us that the gun was assembled on the right part of the glacis (38 cm of the center). This provision was hardly happy, considering canon was designed to be loaded by the right side, which strongly reduced the rate of shooting. The gun of 75 mm had a loading of 40-41 shell of 75 mm. Late space of storage will be increased and a total of 45 projectiles of 75 mm could be embarked. The first models suffered from an overload on the nose due to the heavy gun of 75 mm and the shielding of 60 mm and tended to prick on the nose. This defect will be to correct thanks a reinforced suspension. The 75 mm Pak 39 had an effective range of shooting of 1000 m what enabled it to destroy all its opponents at good distance whereas those were to often make fire more closely with the risks which one knows. These characteristics are well those of a tank destroyer suited for the combat at long distance, it is true that the side shielding of 20 mm was too light to face direct blows at short distance. Like secondary armament, Hetzer transported a MG 34/42 mounted on the roof, and rare fact, controlled from the interior of the compartment of combat. This weapon had a possibility of overall shooting. The loader however was exposed during recharging. A stock of 600 cartridges was planned for the use of this weapon. well those of a tank destroyer suited for the combat at long distance, it is true that the side shielding of 20 mm was too light to face direct blows at short distance. Like secondary armament, Hetzer transported a MG 34/42 mounted on the roof, and rare fact, controlled from the interior of the compartment of combat. This weapon had a possibility of overall shooting. The loader however was exposed during recharging. A stock of 600 cartridges was planned for the use of this weapon.

 

75 mm Pak 39 L/48
Penetration of a shielding plate (mm) under a plunging angle of 30°
Ammo
Weight
Velocity
100 m
500 m
1000 m
1500 m
2000 m
PzGr 39
6.8 kg
750 m/s
106
96
85
74
64
PzGr 40
4.1 kg
930 m/s
143
120
97
77
-
Gr38 HL/C
?
450 m/s
100
100
100
100
100

 

Le poste de combat qui comprenait également le poste de pilotage, accueillait l'intégralité des 4 hommes d'équipage: le commandant, le tireur, le chargeur et le pilote. Le tireur et le chargeur étaient assis à la gauche du canon alors que le commandant était assisà la droite du canon près de la parois arrière de la superstructure. Le poste du pilote était situé à l'avant du char sur la gauche. Pour communiquer, l'équipage utilisait un système d'intercoms et un poste radio de type FuG 5 (10 W). Les versions de commandement seront équipés d'un poste radio supplémentaire plus puissant de type FuG 8 (30 W). Pour observer les alentours, le commandant disposait d'un périscope binoculaire utilisé via une trappe sur le toit mais son champ de vision restait cependant très limité. Néanmoins grâce à sa silhouette très basse, le Hetzer n'était pas une cible facile à obtenir et à atteindre.

The station of combat which also included front compartment, accomodated the entirety of the 4 crewmen: the commander, the gunner, the loaer and the pilot. The gunner and the loader had sat to the left of the gun whereas the commander had sat the right of the gun, near the back walls of the superstructure. The post of the pilot was located in front of the compartment on the left. To communicate, the crew used a system of intercoms and a radio station of type FuG 5 (10 W). The versions of command will be equipped with an additional radio station more powerful of type FuG 8 (30 W). To observe the neighbourhoods, the commander had a binocular periscope used via a trap door on the roof but its field of vision remained however very limited. Nevertheless thanks to its very low silhouette, Hetzer was not a target easy to see and destroy.


Hetzer out of combat on an Italian road.

Enlized Hetzer, examined by American soldiers.

 

Au cours de la production le Hetzer sera constamment modifié créant des différences notables entre les modèles de début, de milieu et de fin de production. La plupart de ces changements avaient pour but de simplifier la production. Ces modifications portèrent notamment sur la trappe d'accès du commandant, sur l'adoption d'un masque au blindage plus léger (30 mm), sur l'adoption de nouveaux galets, sur l'adoption de plusieurs types de poulies de tensions et d'une suspension renforcée ou encore d'un frein de bouche...

During the production Hetzer will constantly be modified creating notable differences between the models of beginning, medium and end of production. The purpose of the majority of these changes were to simplify the production. These modifications were in particular: modifications on the trap door of access of the commander, adoption of a mantlet with lighter shielding (30 mm), adoption of new road wheels, adoption of several types of pulleys of tensions and a reinforced suspension or of a muzzle brake...

 

Flammpanzer 38(t) Hetzer

 

Les Hetzers s'en allèrent équiper les unités de chasseurs de chars (Panzerjäger Abteilung/Kompanie) des divisions d'infanterie, de Panzergrenadier et différentes unités indépendantes. Les Hetzers seront par la suite utilisés pour le remplacement des Marders et autres Jagdpanzers dans toutes sortes d'unités de chasseurs de chars. Dans les derniers mois ils rempliront même le rôle de char de combat en raison des trous de plus en plus importants dans les effectifs de (véritables) chars de bataille. Ils seront également versés dans les fameux groupes de combat hétéroclites (Kampfgruppen) montés de toutes pièces à la fin de la guerre. Les Hetzers équipèrent tous les types d'unités de la Wehrlacht et des Waffen-SS au sein d'un total de 10 divisions. Mais ils seront également versés dans une division de la Lutwaffe, dans deux divisions de la Kriegsmarine, dans 3 divisions du RAD et ROA (volontaires russes de la Heer). Il écumeront tous les champs de batailles sur tous les fronts (à partir de 1944). Ils seront notamment largement utilisés au cours de l'offensive dans les Ardennes belges durant l'hiver 1944-1945. Les premières unités équipés de Hetzers furent les 731e et 743e Heeres Panzerjäger Abteilungen en mai-juin 1944 avec un effectif identique de 45 unité, sur le front oriental. Par après ils équipèrent 3 unités indépendantes, les 741e, 561e et 744e Heeres Panzerjäger Abteilungen en 1945. Les Waffen-SS seront peu équipés en Hetzers. La première unité SS équipée de ce Jagdpanzer fut la 3e Division SS de Cavalerie "Florian Geyer" en septembre 1944. Un total de 200 exemplaires maximum sera alloué aux unités SS, surtout des unités de Panzergrenadier.

Hetzers were gone from there to equip the units with tank destroyers (Panzerjäger Abteilung/Kompanie) of divisions of infantry, Panzergrenadier and various independent units. Hetzers will be used thereafter for the replacement of Marders and other Jagdpanzers in all kinds of units of tank destroyers. In the last months they will fill even the role of battle tank because the increasingly significant holes in strenght of (true) tanks of battle. They will be also versed in the famous heteroclite groups of combat (Kampfgruppen) assembled of all parts at the end of the war. Hetzers equipped all the types of units of Wehrmacht and Waffen-SS within a total of 10 divisions. But they will be also versed in a division of Lutwaffe, in two divisions of Kriegsmarine, 3 divisions of the RAD and ROA (voluntary Russian of Heer). It will foam all the battle fields on all fronts (since 1944). They will be in particular largely used during the offensive in the Belgian Ardennes during the winter 1944-1945. The first units equipped with Hetzers were the 731st and 743rd Heeres Panzerjäger Abteilungen in May-June 1944 with an identical strenght of 45 unit, on the Eastern front. By after they equipped 3 independent units, the 741st, 561st and 744th Heeres Panzerjäger Abteilungen in 1945. Waffen-SS will be equipped little in Hetzers. First unit SS equipped with this Jagdpanzer was the 3rd Division SS of Cavalry "Florian Geyer" in September 1944. A total of 200 specimens maximum will be allocated with units SS, especially units of Panzergrenadier.

 

Flammpanzer 38(t) captured to Oermingen (France), end of january 1945.
src: Tank Illustrated n°9

 

Jagdpanzer 38(t) cutaway profile

src: Jagdpanzer 38 'Hetzer' 1944-1945 (Osprey Military) - New Vanguard N°36

 

Panzerjäger Kompanie mit Hetzer
QG 1 Befehelspanzer 38(t) Hetzer + 1 Jagdpanzer 38(t) Hetzer
1st platoon 4 Jagdpanzers 38(t) Hetzers
2nd platoon 4 Jagdpanzers 38(t) Hetzers
3rd platoon 4 Jagdpanzers 38(t) Hetzers

 

Praga EPA AC/2
src: Verlinden

 

Le Jagdpanzer 38(t) Hetzer sera également modifié pour réaliser toute une série de conversions. Notons tout d'abord la création en décembre 1944 de 20 Flammpanzer 38(t) auf Hetzer pour l'offensive des Ardennes. Ils étaient équipés d'un projecteur de 14 mm Flammenwerfer installé dans le tube standard du canon pour camoufler son rôle de char lance-flammes. Ces conversions seront incorporées dans les 352e et 353e Panzer-Flamm-Kompanies au sein du groupe d'armées G.

Début 1945, quelques Hetzers seront réarmés avec le canon de 75 mm du Panther, le KwK 42 L/70 pour accroître leur puissance de perforation. Après quelques tests, l'idée sera finalement rejetée à cause de la surcharge du nez causée par le long canon de 75 mm. Krupp proposa également de monter le canon de 75 mm dans une superstructure élargie installée à l'arrière pour pour annuler la surcharge du nez. Cette idée ne fut pas retenue.

Le Hetzer seraégalement doté de l'obusier de 150 mm sIG 33/2 dans une superstructure modifié à partir de décembre 1944. Voir 150 mm sIG 33/2 auf Jagdpanzer 38(t) Hetzer.

Un total de 64 Hetzers seront également reconvertis en véhicule de récupération blindé, le Bergepanzer 38(t).

En vue de simplifier la production, une version du Hetzer à canon fixe, sans recul baptisé Starr sera développé à partir de décembre 1944.

Un canon d'assaut (faisant partie de l'E-Serien) armé du 105 mm StuH 42/2 L/28 sera également mis au point sur base du Pz.kpfw 38(d). Cette conversion était propulsée par un diesel Tatra 103 et pesait environ 14 tonnes. Une présérie de 10 exemplaires fut mise en production à partir de mai 1944, jusqu'à février 1945, qui sera suivie d'une commande de 100 exemplaires supplémentaires. Fin avril 1945, un plan de production de 500 unités sera lancé et le début de la production en série planifié pour mai 1945 mais la fin de la guerre y mettre un terme.

En novembre 1944, il fut également question d'utiliser le Hetzer pour réaliser un Flakpanzer 38(t) Hetzer (Kleiner Kugelblitz) équipé de la tourelle initialement prévue pour le Flakpanzer IV Kugelblitz. Cette idée ne fut finalement pas concrétisée.

Krupp proposa également de monter la tourelle du Pz.Kpfw IV sur le Hetzer, mais la conversion n'était pas réalisable. Krupp proposa également d'installer la tourelle standard du Pz.Kpfw IV armé du PAW 600 (Panzerabwehwerfer 600 - arme antichar à canon lisse de 80 mm). Un total de 20 exemplaires sera fabriqué entre décembre 1944 et mars 1945. Cette arme ne pesant que 640 kg pouvait percer un blindage de 140 mm à 750 m.

Au début 1945 BMM mis au point le prototype d'un transport de personnel entièrement chenillé sur base du Hetzer, le Vollkettenaufklarer 38(t) Katzchen qui ne dépassa jamais le stade de prototype.

Le châssis du Pz.Kpfw 38(d) fut également prévu pour réaliser un Jagdpanzer 38(d) armé du canon de 75 mm Pak 39 L/48 ou du 75 mm PzJagK 42 L/70, destiné à remplacer à terme le Hetzer. Cette version devait être propulsée par le moteur diesel Tatra 103 ou le moteur essence (à injection) Maybach HL64. Une commande 1250 exemplaires sera effectuée et la production planifiée pour le début de l'été 1945 mais la défaite allemande en mai y mettra un terme.

Jagdpanzer 38(t) Hetzer will be also modified to carry out a whole series of conversions. First of all let us note creation in December 1944 of 20 Flammpanzer 38(t) auf Hetzer for the offensive of the Ardennes. They were equipped with a projector of 14 mm Flammenwerfer installed in the standard tube of the gun to camouflage its role of flame thrower tank. These conversions were incorporated in the 352nd and will be 353rd Panzer-Flamm-Kompanies within the group of armies G.

At the beginning of 1945, some Hetzers will be rearmed with the gun of 75 mm of the Panther, KwK 42 L/70 to increase their power of perforation. After some tests, the idea will be finally rejected because of the overload of the nose caused by the long gun of 75 mm. Krupp also proposed to mount the gun of 75 mm in a widened superstructure installed to the back to cancel the overload of the nose. This idea was not retained.

Hetzer will be also equipped with the howitzer of 150 mm sIG 33/2 in a modified superstructure as from December 1944. See 150 mm sIG 33/2 auf Jagdpanzer 38(t) Hetzer.

A total of 64 Hetzers will be also reconverted in the armoured vehicle of recovery, Bergepanzer 38(t).

In order to simplify the production, a version of Hetzer with fixed gun, without recoil baptized Starr will be developed as from December 1944.

An assault gun (belonging to E-Serien) armed with the 105 mm StuH 42/2 L/28 will be also developed on the basis of Pz.kpfw 38(d). This conversion was propelled by a diesel Tatra 103 and weighed approximately 14 tons. A pre-series of 10 specimens was put in production as from May 1944, until February 1945, which will be followed of an order of 100 additional specimens. At the end of April 1945, a plan of production of 500 units will be launched and the beginning of the full production planned for May 1945 but the end of the war to put a term at it.

In November 1944, it was also a question of using Hetzer to carry out Flakpanzer 38(t) Hetzer (Kleiner Kugelblitz) equipped with the turret initially planned for Flakpanzer IV Kugelblitz. This idea was not finally concretized.

Krupp also proposed to mount the turret of Pz.Kpfw IV on Hetzer, but conversion was not realizable. Krupp also proposed to install the standard turret of Pz.Kpfw IV armed with the PAW 600 (Panzerabwehwerfer 600 - anti-tank weapon with unrifled bore of 80 mm). A total of 20 specimens will be manufactured between December 1944 and March 1945. This weapon not weighing that 640 kg could bore a shielding of 140 mm to 750 m.

At the the beginning of 1945 BMM put with the point the prototype of a entirely tracked personnel carrier on the basis of Hetzer, Vollkettenaufklarer 38(t) Katzchen who never exceeded the stage of prototype.

The chassis of Pz.Kpfw 38(d) was also designed to realize Jagdpanzer 38(d) armed with the gun of 75 mm Pak 39 L/48 or with the 75 mm PzJagK 42 L/70, intended to replace Hetzer in the long term. This version was to be propelled by the diesel engine Tatra 103 or the gasoline (with injection) engine Maybach HL64. An order 1250 specimens will be carried out and the production planned for the beginning of the summer 1945 but the German defeat in May will put a term at it.

 

Bastogne Historical center
src: Vincent Bourguignon

 

S'il fut question durant l'été 1944, de céder 30 Hetzers à l'armée roumaine, ces exemplaires échouerons finalement dans la Wehrmacht. Cependant plusieurs exemplaires de cet excellent chasseur de char seront bien exportés vers un pays allié du IIIe Reich, à partir de décembre 1944 et ce jusqu'à janvier 1945. En effet 75-100 exemplaires seront livrés à la Hongrie. Les exemplaires capturés par les Alliés ne seront qu'utilisé brièvement par les armées polonaise, américaine, soviétique et bulgare.

Le Jagdpanzer 38(t) Hetzer fut l'un des meilleurs chasseur de chars de toute la seconde guerre mondiale et était très populaire auprès de ses équipages. Il gagna une excellente réputation comme arme défensive et servit de modèle pour tous les chasseurs de chars allemands modernes (Jagdpanzers) de la fin du conflit.

It was a question during the Summer 1944, to yield 30 Hetzers to the Rumanian army, but these specimens were finally versed in Wehrmacht. However several specimens of this excellent tank destroyer will be well exported towards a allied country of IIIrd Reich, starting from December 1944 and this until January 1945. Indeed 75-100 specimens will be delivered to Hungary. The specimens captured by the Allies will not be briefly used by the Polish, American, Soviet and Bulgarian armies.

Jagdpanzer 38(t) Hetzer was one of best the tank destroyer of all the second world war and was very popular near its crews. It gained an excellent reputation as defensive weapon and served of model for all modern German tank destroyers (Jagdpanzers) of the end of the conflict.

 

 

Data

 

Drawings

 

Hetzer 1/35Bastogne Surroundings Diorama

 

Hetzer of BTM

 

Tank Destroyers

 

 


Menu Medium Tanks Next Drawing Last Drawing Menu Light Tanks Menu Light Tanks Menu Light Tanks Menu Light Tanks Menu Medium Tanks Next Drawing Last Drawing Menu Medium Tanks Next Drawing Last Drawing Menu Light Tanks Menu Light Tanks Menu Light Tanks Menu Light Tanks