/Vehicles/Axis/Japan/06-Tankettes/Type94/File/Type-94-TK.htm | Last Up-date: - Germany

 

Type 94 TK Light Armored Car (Tankette)

Comme de nombreux pays en Europe, l'Armée impériale japonaise entrepris durant l'entre-deux-guerres de se mécaniser. Dans un premier temps elle essaya toute une série de voitures blindées sur roues mais ce genre de véhicule n'était pas adapté au conditions de combat en Manchukuo en raison du pauvre état des routes et du climat extrême de cette région. L'armée japonaise avait également testé de nombreux chars légers européens comme la tankette Vickers-Carden-Loyd Mk.VI. En 1929, il fut décidé de développer un véhicule domestique largement inspiré de la tankette britannique.

Like many countries in Europe, Japanese imperial army undertaken during inter-war period to mechanize itself. Initially it tested a whole series of wheeled armored cars but this kind of vehicle was not adapted to the conditions of combat in Manchukuo because of the poor state of the roads and the extreme climate of this area. Japanese army had also tested many European light tanks like the tankette Vickers-Carden-Loyd Mk.VI. In 1929, it was decided to develop a domestic vehicle largely inspired of the British tankette.

 

Type 94 TK
src: Site Tanks!
src: Site Tanks!

 

Le développement de ce véhicule donna dans un premier temps naissance au Type 92 Jyu-Sokosha, qui fut livré à la cavalerie japonaise. Cependant l'infanterie voulait elle aussi un véhicule similaire pour servir de véhicule de reconniassance, de découverte et de liaison entre les divisions et pouvant évoluer dans des compagnies volantes afin de fournir un appuis feu occasionel aux opérations d'infanterie. Le développement de ce petit char fut confié à la Tokyo Gas and Electric Industry (rebaptisée plus tard Hino Motors) en 1933. Un prototype fut complété en 1934. Ce petit véhicule chenillé était doté d'une tourelle armée d'une seule mitrailleuse et pouvait tracter un remorque de munitions. Il fut baptisé Tokushu Keninsha ou TK (Tracteur Spécial). Après une série de tests en Manchukuo et au Japon, le nouveau véhicule fut officiellement baptisé Type 94 TK et entra en service en 1935.

The development of this vehicle initially gave rise to the Type 92 Jyu-Sokosha, which was delivered to the Japanese cavalry. However infantry wanted it also a similar vehicle to be used as vehicle of reconniassance, scout and connection between divisions and being able to operate in flying companies in order to give an occasional fire support to the operations of infantry. The development of this small tank was entrusted to Tokyo Gas and Electric Industry (renamed later Hino Motors) in 1933. A prototype was completed in 1934. This small tracked vehicle was equipped of a turret armed with a single machine-gun and could tractor draw a trailer of ammunition. It was baptized Tokushu Keninsha or TK (Special Tractor). After series of tests in Manchukuo and in Japan, the new vehicle was officially baptized Type 94 TK and entered in service in 1935.

Early Version
Late Version
src: Vincent Bourguignon

 

Le Type 94 était assemblé par rivetage et soudures et son blindage très léger ne pouvait offrir à l'équipage qu'une relative protection même contre les armes de petit calibre. L'équipage était composé de deux hommes: le commandant dans la tourelle à l'arrière et le pilote assis à l'avant de la caisse à la droite du moteur. Ce dernier, un Mitsubishi Type 94 essence à 4 cylindres développait 35 ch et permettait au char d'atteindre 40 km/h sur route. L'intérieur du compartiment de combat était recouvert de feuilles d'amiante destinées à absorber la chaleur. La trappe à l'arrière de la caisse permettait d'accèder au compartiment de stockage. Les premiers véhicules étaient armés d'une mitrailleuse de 6.5 mm Type 91, remplacée plus tard par une mitrailleuse de 7.7 mm Type 92 approvisionnée avec 1980 coups. La tourelle n'était pas motorisée et sa manipulation était une tâche de plus à mettre sur le dos du commandant déjà accaparé par le chargement et la mise à feu de la mitrailleuse en plus de ses missions d'observateur et de commandement.

Type 94 was assembled by riveting and welding and its very light shielding could not offer to the crew that a relative protection even against the small caliber weapons. The crew was composed of two men: the commander in the rear turret and the driver sitting in front of the hull, to the right of the engine. This last, Mitsubishi Type 94 gasoline with 4 cylinders developed 35 hp and allowed the tank to reach 40 km/h on road. Interior of the compartment of combat was covered with sheets of asbestos intended to absorb heat. The hull rear hatch allowed to reach the compartment of storage. The first vehicles were armed with a single machine-gun of 6.5 mm Type 91, replaced later by a machine-gun of 7.7 mm Type 92 supplied with 1980 rounds. The turret was not powered and its handling was a task moreover to put on the back of the commander already monopolized by the loading and the firing of the machine-gun in addition to its missions of observer and of command.

 

Type 94 TK with chemical-war trailer
src: Site Tanks!

 

Type 94 TK with chemical-war trailer
src: Site Tanks!
src: Site Tanks!

 

Diesel version with 37 mm Type 94 gun
src: Site Tanks!

 

La suspension était constituée de chaque côté par deux bogies à deux double-galets avec caoutchouc. Ces bogies étaient suspendus à des balanciers qui convertissaient un mouvement vertical en mouvement horizontal absorbé par des compresseurs montés horizontalement. Les barbotins étaient placés à l'avant et les poulies de tension à l'arrière. Il y avait de chaque côté deux rouleaux porteurs. Le Type 94 avait tendance à perdre ses chenilles à grande vitesse. Sur les derniers modèles des poulies de tension de plus grand diamètre en contact avec le sol seront installés, sans pour autant vraiment résoudre ce problème. Sur ces derniers modèles le châssis était allongé et la suspension améliorée, cependant.

Le Type 94 servit de base à une série de conversion comme le véhicule de désinfection Type 94, le véhicule disperseur de gaz Type 94 ou le poseur de câble Type 97. Notons également le véhicule expérimental à moteur diesel équipée d'une tourelle armée d'un canon de 37 mm. Ce véhicule donnera naissance au Type 97 Te-Ke.

The suspension consisted of each side in two bogies with two double rubber road-wheels. These bogies were suspended by bell-cranks which converted a vertical movement into horizontal movement absorptive by horizontally assembled compressors. The sprocket-wheels were placed in front and idlers to the back. There was on each side two return rollers. Type 94 tended to lose its tracks at high speed. On the last models, idlers of largeer diameter in contact with the ground will be installed, without really to solve this problem. On these last models the chassis was lengthened and the suspension improved, however.

Type 94 was used as a basis for a series of conversion as the vehicle of disinfection Type 94, the Gas Scattering Vehicle Type 94 or the layer of cable Type 97. Also let us note the experimental diesel engine vehicle equipped with turret armed with a gun of 37 mm. This vehicle will give rise to the Type 97 Te-Ke.

 

Type 94 traversant un pont en Chine.
Type 94 avec remorque de guerre chimique.
Type 94 crossing a bridge in China.
Type 94 TK with chemical-war trailer.
src: Site Tanks!
src: Site WWII Vehicles

 

Bien qu'au début conçu comme tracteur de munitions, le Type 94 TK fut largement utilisé comme véhicule de reconnaissance et de soutient d'infanterie durant la seconde guerre sino-japonaise et la deuxième guerre mondiale. Comme tous les chars légers japonais il se montra efficace en Chine contre l'armée révolutionnaire nationaliste chinoise qui ne disposait pas de beaucoup de véhicules blindés et armes anti-chars. Cependant son blindage pouvait être percé par le tir d'un arme individuelle standard. Face aux blindés américains et britanniques ce véhicule n'avait véritablement aucune chance de survie et encore moins de victoire.

Initially conceived like tractor of ammunition, the Type 94 TK was largely used like reconnaissance vehicle and infantry support vehicle during the second Sino-Japanese war and the second world war. As all the Japanese light tanks it was effective in China against Chinese nationalist revolutionary army which did not have many anti-tank weapons and armored vehicles. However its shielding could be bored by the shooting of a standard individual weapon. Vis-a-vis the American and British tanks this vehicle had truly no chance of survival and even less victory.

 

 

Le Type 94 était un véhicule très peu coûteux à produire et il fut donc produit en grand nombre pour un char japonais: 823 exemplaires (1935-1937). Au début de la seconde guerre mondiale un nombre important de ces petits chars étaient en service dans les divisions d'infanterie japonaise opérant dans le Pacifique. Il participa aux batailles de Birmanie, des Indes orientales hollandaises, des Philippines et des îles du Pacifique sud. Ce véhicule fut aussi utilisé par la marine japonaise au sein de ses forces terrestres. Le Type 94 était encore en service en 1945, bien qu'étant le plus souvent remplacé par le Type 97 Te-Ke.

Type 94 was a vehicle not expensive to produce and it was thus produced in great number for a Japanese tank: 823 specimens (1935-1937). At the beginning of the second world war a big number of these small tanks were in service in Japanese infantry divisions operating in the Pacific. It took part in the battles of Burma, Dutch Eastern Indies, Philippines and the southern Pacific Islands. This vehicle was also used by the Japanese navy within its terrestrial forces. Type 94 was still in service in 1945, well that being generally replaced by the Type 97 Te-Ke.

 

Détruit sur le terrain d'aviation de Pelelieu pendant l'attaque du 15 septembre 1944.
Type 94 tankette capturéz à la bataille d'Okinawa
Destroyed on Pelelieu's airfield during the attack on September 15, 1944.
Type 94 tankette captured at the Battle of Okinawa

 

Type 94 Tankette à Changhaï en juillet 1940
Le type 94 Tankette a capturé sur la plateau arrière d'un M4 Sherman de l'USMC à Kwajalein
Type 94 Tankette, Shanghai July 1940
Type 94 Tankette captured on the engine deck of a USMC M4 Sherman tank at Kwajalein

 

 

Data

 

Drawings

 

 

 

Tankettes

 

Sources:


Menu Medium Tanks Next Drawing Last Drawing Menu Light Tanks Menu Light Tanks Menu Light Tanks Menu Light Tanks Menu Medium Tanks Next Drawing Last Drawing Menu Medium Tanks Next Drawing Last Drawing Menu Light Tanks Menu Light Tanks Menu Light Tanks Menu Light Tanks