/Vehicles/Axis/Germany/03-sPanzers/PzKpfw6-Tiger1/File/1-Genesis-Production.htm | Last Up-date:

 

Panzerkampfwagen VI Tiger I Heavy Tank

Genesis

Le 28 mai 1941, le Wa Prüf 6 confia à Henschel l'élaboration d'un char lourd devant être équipé d'une tourelle armée du canon de 88 mm KwK. Ce char devait être équipé de nouvelles protections blindées (Vorpanzer) protégeant les chenilles et les barbotins avants. Cette demande résulte de la réunion avec le Führer du 26 mai 1941. Les spécifications établies lors de cette réunion étaient pour la plupart rencontrées sauf pour le canon de 88 mm par le VK3601(H). Henschel donna tout d'abord la priorité à la modification de la caisse du VK3601(H) équipé d'une tourelle ouverte. Lors de la réunion du 26 il fut également décidé d'équiper le futur char d'un équipement de franchissement de cours d'eau à cause de l'augmentation du poids initial (en raison surtout de l'augmentation du blindage et du canon de 88 mm) rendant impraticables bon nombre de ponts à un tel engin. Ce problème est l'une des causes majeurs de l'oposition du Wa Prüf 6 aux chars de plus de 30 tonnes. Henschel du encore faire face à une autre restriction concernant la largeur du char qui devait respecter des dimensions maximum pour le transport par rails. Ces spécifications obligèrent Henschel à concevoir un nouveau design pour char de la classe des 45 tonnes.

Ces spécifications donneront naissance au VK4501(H). Le prototype utilisera la tourelle initialement conçue par Krupp pour le Tigre de Porsche avec le 88 mm KwK L/56. La conception du VK4501(H) ne suivit pas le chemin habituel d'étapes à étapes à partir d'un concept bien défini, mais se présenta plus tôt comme un assemblage brouillon d'éléments hétéroclites provenant de projets de chars lourds déjà existants. La transmission Maybach Olvar 40 12 16 (Schaltgetriebe), la boîte de vitesse L600C (Lenkgetriebe), la suspension et le train de roulement provenaient de la DW-Serien. Seules nouveautés, le moteur Maybach HL210, les réservoirs, le système de refroidissement et de franchissement de cours d'eau. Comme précité, la tourelle provient du VK4501(P) moyennant quelques mineures modifications: un nouveau blocage de tourelle; un nouveau moteur hydraulique et un nouveau système de pointage azimuth. La tourelle était composée d'une plaque verticale en fer à cheval de 80 mm d'épaisseur devancée par un bouclier de 100 mm d'épaisseur et couverte d'un toit en pente de 25 mm d'épaisseur.

On May 28, 1941, Wa Prüf 6 entrusted to Henschel the elaboration of a heavy tank having to be equipped with a turret armed with the 88 mm KwK. This tank should be equipped with new armored protections ( Vorpanzer) protecting tracks and front sprocket wheels. This demand results from the meeting with Führer of May 26, 1941. The specifications established during this meeting were for the greater part realized except for the gun of 88 mm by the VK3601 (H). Henschel gave first of all the priority to the modification of the hull of the VK3601 (H) equipped with an opened turret. During the meeting of 26 it was also decided to equip the future tank of a fprding equipment because of the increase of the initial weight (in reason especially of the increase of the armor plating and the gun of 88 mm) making impracticable a lot of bridges in such a machine. This problem is one of the main causes of the oposition of Wa Prüf 6 in the tanks of more than 30 tons. Henschel of still face another limitation concerning the width of the tank which should respect maximum dimensions for the rail transportation. These specifications obliged Henschel to conceive a new design for tank of the class of 45 tons.

These specifications will give rise to VK4501(H). The prototype will use the turret initially designed by Krupp for the Tiger of Porsche with the 88 mm KwK L/56. The design of VK4501(H) did not follow the usual way of stages to stages starting from a well defined concept, but was earlier presented in the form of an unmethodical assembly of heteroclite elements coming from projects of heavy tanks already existing. The transmission Maybach Olvar 40 12 16 (Schaltgetriebe), the gear box L600C (Lenkgetriebe), the suspension and the train of bearing came from DW-Serien. Only innovations, the engine Maybach HL210, fuel tanks, the system of cooling and crossing of river. Like above mentioned, the turret comes from VK4501(P) with the help of some minor modifications: a new turret lock; a new hydraulic engine and a new azimuth aiming system. The turret was made up of a vertical horseshoe 80 mm thickness plate preceded by a shield of 100 mm thickness and covered by a pitched roof of 25 mm thickness.

 

VK 4501(H)

 

L'accès se faisait grâce à la coupole du commandant sur le toit et une trappe sur le côté droit (vers l'arrière - position du chargeur du canon). Sur le toit (au dessus du chargeur) était installé un ventilateur. Des fentes de vision directes étaient disposées tout au tour de la tourelle procurant ainsi une vision circulaire complète. Le tireur disposait d'une lunette binoculaire Turmzielfernrohr 9b (dont on pouvait voir les deux orifices sur la gauche du bouclier) et d'une fente de vision directe à sa gauche. Le chargeur disposait d'une fente de vision directe à sa droite ainsi qu'un sabord pour tir au pistolet (arrière-droit). Le commandant quant à lui disposait de fentes de vision sur le pourtour de sa coupole et également d'un sabord pour tir au pistolet (arrière-droit). L'armement secondaire consistait en une mitrailleuse (MG) 34 montée coaxiallement à la droite du canon, une seconde MG34 pouvait être monté sur la coupole du commandant. Les 3 tourelles commandées à Krupp pour le VK4501(H) seront livrées à Henschel, le 11 avril 1942 avec retard, Krupp montrant ainsi un certain favoritisme à l'égard de Porsche.

Le design de la caisse dérivait de celui du VK3601(H) avec certaines modifications. La caisse supérieure recouvrait les chenilles créant ainsi des espaces pour stocker les munitions et autres matériels. Cette disposition résultait du fait que la largeur totale du char devait être limitée en raison du transport par rail. Un espace trop grand entre les chenilles aurait rendu ce dernier impossible. Dans le compartiment morteur ces espaces furent occupés par les radiateurs, alors que le centre entre les deux trains de roulement accueillait le moteur (le compartiment pouvait être rendu étanche pour le franchissement de cours d'eau). Une large trappe rectangulaire sur charnière recouvrait le moteur sur le plateau arrière. La caisse supérieure (ou superstructure) était boulonnée à la caisse inférieure alors que sur les modèles "amphibies" elles étaient soudées entre elles. Pour effectuer la maintenance du système de refroidissement, du moteur, du système d'arrivée d'essence on déboulonnait les diverses parties du plateau arrière. Le blindage était constitué de la plaque frontale du pilote d'une épaisseur de 100 mm pour une inclinaison de 9°, de la plaque frontale du nez d'une épaisseur de 100 mm pour une inclinaison de 25°, des plaques verticlales de 80 mm d'épaisseur de la superstructure, des plaques verticlales de 60 mm d'épaisseur de la caisse inférieure, de la plaque arrière de 80 mm d'épaisseur pour une inclinaison de 9°, les plaques horizontales de 25 mm d'épaisseur du toit et celles de 20 mm du ventre.

Le char accueillait 92 projectiles de 88 mm dont 64 étaient stockés dans des coffres installés le long des côtés de la superstructure au dessus des chenilles. Des coffres le long des côtés de la caisse inférieure acceuillaient encore 16 autres obus. Un coffre en dessous du plancher de la tourelle en accueillait 6 et 6 autres étaient encore stockés dans un coffre à côté du pilote. Le pilote disposait d'une fenêtre sur la plaque avant de la superstructure dans un bloc blindé pouvant être fermé du Fahrerfernrohre (téléscope binoculaire - deux petit trous au dessus de la fenêtre) et d'une épiscope fixe (vers l'avant gauche) sur la trappe du toit pour sa vision. Le radio - opérateur disposait d'une téléscope (Kugelzielgernrohr 2) pour diriger sa mitrailleuse de caisse montée sur rotule et d'une épiscope fixe (vers l'avant droit) sur la trappe du toit. La propulsion était assurée par le très performant Maybach HL 210 P45 de 12 cylindres produisant 650 chevaux à 3000 tours/minutes ainsi que par une transmission Maybach Olvar 40 12 16 à 8 rapports et la direction Henschel L600C permettant au char une vitesse maximum de 45 km/h. La suspension était à barres de torsion pour supporter de poids de combat de 57 tonnes du Tiger. Chaque barres (8 en tout par côtés accueillaient 3 séries de galets (800 mm de diamètre) imbriqués. Des chenilles tous-terrains (Geländeketten) de 725 mm de large assurait une pression au sol acceptable.

The access remitted in the cupola of the commander on the roof and the hatch on the right side (towards the back - position of the gun's loader). On the roof (above the loader) was installed a ventilator. Direct slits of vision were arranged everything in the tour of the turret getting so a circular complete vision. The gunner had a binoculars Turmzielfernrohr 9b (which one could see both openings on the left of the mantlet) and direct vision slit to his left. The loader had a direct vision slit in his right-hand side as well as a scubble for pistol shooting (back - right). The commander as for him a vision slits around of his cupola and also a scubble for pistol shooting (back - left). The secondary armament consisted of a machine gun (MG) 34 coaxial in the right side of the gun, a second MG34 could have mounted on the cupola of the commander. 3 turrets ordered to Krupp for the VK4501(H) will be delivered to Henschel, on April 11, 1942 with delay, Krupp showing so certain favoritism towards Porsche.

The design of the hull derived from that of the VK3601 (H) with certain modifications. The superstructure covered tracks creating so spaces to store ammunitions and other materials. This arrangement resulted from the fact that the total width of the tank should be limited because of the rail transportation. A too big space between tracks would have returned this impossible last one. In the engine compartment these spaces were occupied by radiators, while the centre between both running gear welcomed the engine (the compartment could be made waterproof for the fording). A wide oblong hatch on hinge covered the engine on the rear deck. The upper hull (or superstructure) was screwed in the lower hull while on the models "amphibians" they were welded among them. To make the maintenance of the system of cooling, the engine, the arrival of essence system one unbolted the different parts of the rear deck. The armor plating was constituted by the driver's frontal plate of 100 mm, the nose of 100 mm, the 80 mm verticlale plates of the superstructure, the 60 mm verticlale plates of the lower hull, the rear plate of 80 mm, the horizontal plates of 25 mm of the roof and those of the 20 mm of the belly.

The tank welcomed 92 rounds of 88 mm among which 64 were stored in boxes installed along the sides of the superstructure above tracks. Boxes along the sides of the lower hull allowed another 16 other rounds. A box below the floor of the turret welcomed 6 and 6 of it the others were still stored in a box next to the driver. The driver had a window on the front plate of the superstructure in an armored block being able to be closed, Fahrerfernrohre (binocular telescope - two small holes above the window) and one fixed episcope (forwards left) on the hatch of the roof for his vision. Radio - operator had one telescope (Kugelzielgernrohr 2) to steer his bow machine gun mounted on ball and of one fixed episcope (forwards straight ahead) on the hatch of the roof. The drive was assured by very successful Maybach HL 210 P45 of 12 cylinders producing 650 horses in 3000 tours / minutes as well as by a transmission Maybah Olvar 40 12 16 to 8 speeds and a steering Henschel L600C allowing the tank a maximum speed of 45 kph. The suspension was in torsion bars to support weight of combat of 57 tons of Tiger. Every bars (8 in everything by sides welcomed 3 series of road wheels (800 mm in diameter) been linked. Tracks cross-country (Geländeketten), 725 mm wide assured an acceptable pressure on the ground.

 

 

Lors de la réunion avec Hitler du 26 mai 1941, il fut donné préférence à des calibres plus petits que le 88 mm (60 ou 75 mm) si la même efficacité de pénétration (100 mm à 1500 m) pouvait être atteint . Un canon d'un calibre réduit imposait fatalement des obus moins larges dont stockables en plus grand nombre. Le canon devait pouvoir être utilisé pour détruire d'autres chars, des emplacements et des bunkers. Les designs originaux pour le canon de 88 mm requéraient une circulaire de tourelle d'un diamètre de 1850 mm alors que le canon de 75 mm ne nécessitait qu'une circulaire de 1650 mm, ce qui provoquait un accroissement du poids de 2,2 tonnes pour une tourelle avec un blindage frontal de 80 mm et latéral de 60 mm. D'après la directive d'Hitler du 17 juillet 1941, le Wa Prüf 6 ordonna à Rheinmetall de concevoir une nouvelle tourelle pour accueillir un canon pouvant pénétrer un blindage de 140 mm à 1000 m sans avoir un calibre de 88 mm. La solution proposée par Rheinmetall fut le 75 mm KwK L/60 avec tube cylindrique une pièce basé sur le design du 75 m Pak 44 L/46 demandé par le Führer. Le tube fut rallongé (L/70) et deviendra célèbre en tant que 75 mm KwK 42 L/70 (équipa le Panther). Le 5 mars 1942 il fut décidé que ce canon serait utilisé à partir du 101e Tiger(H) avec la tourelle de Rheinmetall. Ce char fut désigné Pz.Kpfw VI H (75 mm L/70) Ausf.H2. Néanmoins, le 15 juillet 1942, il fut décidé de continuer à produire le Ausf.H1 avec le canon de 88 mm et le projet du H2 fut abandonné.

During the meeting with Hitler of May 26, 1941, it was given preference to calibres smaller than the 88 mm (60 or 75 mm) if the same efficiency of penetration (100 mm at 1500 m) could be reached. A gun of a reduced calibre imposed fatally less wide rounds among which stockables in bigger number. The gun should be able to be used to destroy the other tanks, the places and the bunkers. The original designs for the gun of 88 mm required a circular of turret of 1850 mm in diameter while the gun of 75 mm required only a circular of 1650 mm, what provoked an additional weight of 2.2 tons for a turret with a frontal armor plating of 80 mm and side of 60 mm. According to the directive of Hitler of July 17, 1941, Wa Prüf 6 ordered Rheinmetall to conceive a new turret to welcome a gun being able to penetrate into an armor plating of 140 mm in 1000 m without being one calibre of 88 mm. The solution proposed by Rheinmetall was the 75 mm KwK L/60 with one-piece based on the design of the 75 m Pak 44 L / 46 asked by Führer. The tube was extended ( L/70) and will become famous 75 mm KwK 42 L/70 (equipped Panther). On March 5, 1942 it was decided that this gun would be used from the 101th Tiger (H) with Rheinmetall's turret. This tank was indicated Pz. Kpfw VI H (75 mm L/70 L/70) Ausf. H2. Nevertheless, on July 15, 1942, it was decided to continue to produce Ausf. H1 with the 88 mm and the project of H2 was abandoned.

 

 

Pz.Kpfw VI Ausf.H2 Tiger 1/35

Rastenburg

La commande étant datée 26 mai 1941 (échéance 20 avril 1942), cela laissait moins d'une année pour concevoir et construire des prototypes capables d'évoluer de leurs propres moyens. Imaginer la pression énorme subie par les ouvriers et les ingénieurs. En travaillant jour et nuit, les équipes de Henschel sont parvenues à terminer le VK4501(H) le 17 avril 1942, seulement quarante minutes avant qu'il soit (comme exigé) chargé sur un train pour le voyage vers Rastenburg aux quartiers généraux d'Hitler. Le véhicule, n'avait pas été tester jusqu'à ce jour !. Le 19 avril 1942, les prototypes de Henschel et de Porsche VK4501 arrivèrent au point de déchargement à environ 11 kilomètres de Rastenburg. Ils furent tous les deux débarqués de leur wagon par grue, et le véhicule de Porsche rapidement embourbé dans le terrain trop mou. L'ingénieur en chef d'Henschel, Kurt Arnoldt proposa au Dr. Porsche, rouge de colère, l'utilisation du prototype de Henschel pour remorquer le VK4501(P). Une offre que Porsche refusa catégoriquement. Cependant, aucun des deux véhicules n'était vraiment prêt pour la route. Le prototype de Henschel s'étant même jamais déplacé de ses propres moyens ! Le trajet de 11 kilomètres jusqu'au Fuehrerhauptquartier dura une éternité. Aucun des deux prototypes ne pouvait se déplacer plus que quelques centaines de mètres sans tomber en panne, et ils durent être révisés plusieurs fois au long de l'itinéraire.

Le jour suivant, le 20 avril, les deux prototypes furent préparés pour l'inspection de Hitler. Le mot fut transmis par relais que Hitler serait retardé jusque à deux heures de l'après-midi, Arnoldt en profita pour faire au VK4501(H) des ultimes réglages bien nécessaires. Cependant le Führer arriva avec son entourage à 11h dans la matinée, causant à moins une grande confusion dans le staff de Henschel pendant qu'Arnoldt et ses ouvriers s'affairaient en toute vitesse. Les deux chars furent testés à grande vitesse sur plusieurs centaines de mètres pour démontrer leur capacité de vitesse. Le véhicule de Porsche effectua un passage sur plus de 1000 mètres à une vitesse de 50 km/h alors que celui d'Henschel piloté par Arnoldt n'effectua qu'un passage de 850 mètres à seulement 45 km/h. Durant le retour, la chaleur que le moteur avait accumulé fit craindre à Arnoldt que le char prenne feu. Il stoppa quelques instant comme pour saluer le Führer, puis s'en alla doucement en espérant que le moteur refroidirait avant un autre test ultérieur.

A ce moment le VK4501 de Porsche avait la faveur des membres de l'assistance grâce à sa plus grande puissance. Arnoldt approcha cependant Albert Speer et lui suggéra un essai de manoeuvrabilité, car le bougre savait que le véhicule de Porsche virait très difficilement, et aussi que la transmission du prototype de Henschel permettait une meilleure manoeuvrabilité que n'importe quel autre char lourd de l'époque. L'essai fut un succès pour Henschel et, pour cette raison et à cause des nombreux problèmes connus par la transmission électrique et le châssis du modèle de Porsche, le prototype de Henschel fut finalement choisi pour la production de série.

Durant son développement le Tiger fut désigné sous diverses formes comme: Pz.Kpfw VI (Typ Porsche und Henschel), PZ.Kpfw VI Ausführung H1 (VK4501) et Pz.Kpfw VI 5VK4501/H) Ausführung H1 (Tiger). De 1941 à mars 1942, le projet sera connu en tant que Tigerprogram mais c'est seulement à partir du 2 mars 1942 que sera officielement utilisé ne nom de Tiger. La désignation à l'origine donnée par l'Inspekteur der Panzertruppen (In6) était Panzerkampfwagen VI H (8,8 cm) (Sd.Kfz.182) Ausführung H1. Cette dénomination sera utilisée jusqu'au 5 mars 1943 où elle deviendra Panzerkampfwagen Tiger (8,8 cm L/56) (Sd.Kfz.181) Ausführung E. L'appelation courante utilisée était Tiger H1 qui sera également changée à partir du 5 mars 1943 en Tiger I. Les dénominations les plus utilisées dans les unités et états majors furent Pz.kpfw VI et Tiger I.

The order being dated May 26, 1941 (expiry April 20, 1942), that left less than one year to design and build prototypes able to move of their own means. To imagine the enormous pressure undergone by the workmen and the engineers. While working day and night, the teams of Henschel managed to finish on VK4501(H) April 17, 1942, only forty minutes before it is (like required) charged on a train for the voyage towards Rastenburg to Hitler's headquarters. The vehicle, had not been to test so far!. April 19, 1942, the prototypes of Henschel and Porsche VK4501 arrived at the point of unloading at approximately 11 kilometers of Rastenburg. They were both unloaded of their coach by crane, and Porsche's prototype quickly stopped by the mud. The chief-engineer of Henschel, Kurt Arnoldt proposed to Dr. Porsche, red of anger, the use of the prototype of Henschel to tow VK4501(P). An offer that Porsche refused categorically. However, none of the two vehicles was really ready for the road. The prototype of Henschel being even ever moved its own means! The way of 11 kilometers until Fuehrerhauptquartier lasted an eternity. None of the two prototypes could move more than a few hundreds of meters without breaking down, and they last being revised several times at the length of the route.

The following day, April 20, the two prototypes were prepared for the inspection of Hitler. The word was transmitted by relay that Hitler would be delayed until at two o'clock in the afternoon, Arnoldt benefitted from it to make with VK4501(H) ultimate adjustments quite necessary. However Führer arrived with its entourage at 11h in the morning, causing with less one great confusion in the staff of Henschel while Arnoldt and its workmen worked themselves in all speed. The two tanks were tested at high speed on several hundreds of meters to show their capacity speed. The vehicle of Porsche did a passage on more than 1000 meters at a speed of 50 km/h whereas that of Henschel drived by Arnoldt did out only one passage of 850 meters to only 45 km/h. During the return, the heat which the engine had accumulated made fear in Arnoldt which the tank takes fire. It stopped a few moment like greeting Führer, then from went away gently while hoping that the engine would cool before another later test.

At this time the VK4501 of Porsche had the favour of the members of the assistance thanks to his greater power. Arnoldt approached however Albert Speer and suggested to him a test of maneuverability, because the guy knew that the vehicle of Porsche turned very with difficulty, and also that the transmission of the prototype of Henschel allowed a better maneuverability than any other heavy tank of the time. The test was a success for Henschel and, for this reason and because of the many problems known by the electric transmission and the chassis of the model of Porsche, the prototype of Henschel was finally selected for the series production.

During its development Tiger was indicated in various forms like: Pz.Kpfw VI (Typ Porsche und Henschel), PZ.Kpfw VI Ausführung H1 (VK4501) and Pz.Kpfw VI 5VK4501/H) Ausführung H1 (Tiger). 1941 to March 1942, the project will be known as Tigerprogram but it is only as from March 2, 1942 that will officialy be used name of Tiger. Designation in the beginning given by Inspekteur der Panzertruppen (In6) was Panzerkampfwagen VI H (8,8 cm) (Sd.Kfz.182) Ausführung H1. This denomination will be used until March 5, 1943 when it will become Panzerkampfwagen Tiger (8,8 cm L/56) (Sd.Kfz.181) Ausführung E the current appelation used was Tiger H1 which will be also changed as from March 5, 1943 into Tiger I. The denominations most used in the units and states majors were Pz.kpfw VI and Tiger I.

 

 

Data

 

Drawings

 

Production

La firme Henschel und Sohn, établie à Kassel en Allemagne, était à l'origine spécialisée dans l'équipement de chemin de fer, notamment les rails, et les grues des docks. Cette spécialité dans les équipements lourds en faisait un candidat idéal pour la production d'un char de 57 tonnes à grande échelle.

Cependant, nombre de pièces du Tiger seront réalisées en sous-traitance pour alléger le travail d'Henschel. Les plants de montage du manufacturier allemand recevrons régulièrement la visite des futurs équipages du Tiger pour les former dès le départ sur l'aspect mécanique du char lourd et sur sa maintenance. Ce n'était pas un luxe tant cet engin était sophistiqué. Garder un Tiger opératinnel exigeait donc un équipage très bien formé.

The Henschel und Sohn firm, established to Kassel in Germany, was originally specialized in the equipment of railway, notably rails, and cranes of docks. This speciality in the heavy equipments made an ideal candidate of it for the production in mass of a heavy tank of 57 tons.

However, counts of details of Tiger will be realized in subcontracting to relieve the work of Henschel. The assembly plants of industrial German shall receive regularly the visit of the future crews of Tiger to form them from the beginning on the mechanical aspect of the heavy tank and on its maintenance. It was not a luxury so much this machine was sophisticated. To guard Tiger operatinnal required so very well formed crew.

 

Chaîne de montage de chars Tigres à l'usine Henschel

Assembly line of Tiger tanks to the Henschel factory

src: Tiger in action, Armor Number 27
(squadron/signal publications, inc.)

 

La période de production du char Tigre couvrit environ deux ans, d'août 1942 à août 1944 et 1350 chars furent fabriqués sur une commande de 1376 chars. La production mensuelle maximale fut atteinte au mois d'avril 1944 à 104 exemplaires produits. Le premier Tiger I de production fut complété et envoyé à Kummersdorf le 17 mai 1942 pour y subir divers tests. Les délais d'entrée en production seront rallongés à cause des problèmes rencontrés au niveau des freins et de la boîte de vitesse. A la commande initiale de 3 exemplaires (Versuchsserie Fahrgestell) s'additionna une nouvelle commande de 100 exemplaires du VK4501 (H). En juillet 1942, la production du modèle H2 fut annulée et la commande du modèle H1 fut augmentée de 300 nouveaux exemplaires. A la suite de l'abandon du "Tiger Porsche", le Reichsdienstsleiter Saur décida que 90 tourelles (sur les 100 initialement fabriquées pour ce char) seraient montées sur le Tiger H1. Les 4 premières furent livrées à Wegman par Krupp, le 27 novembre 1942. Wegman en assembla 50 et Krupp s'occupa des 40 restantes.

La dernière de ces 90 tourelles fut assemblée en juin 1943. Les tourelles qui furent fabriquées hors de cette série le furent par Wegman. Des commandes supplémentaires seront encore passées, mais le Tiger était déjà considéré comme une solution intérimaire en attendant que le Tiger II (Tigre Royal) puisse être construit en grand nombre. Ces nouvelles commandes firent passer le nombre de Tigres de 390 à 1354 exemplaires (N°25001 à 251346).

Ce chiffre de 1354 véhicules construits était relativement faible et ne permit pas de procurer un nombre de Tigres opérationnels suffisant durant la production pour jouer un rôle primordial. Les capacités de production de l'Allemagne restèrent assez faibles en comparaison de leurs adversaires américains et Russe. Pour preuve les Américains produirent 1350 M26 Pershing, l'équivalent US du Tiger en seulement 6 mois !

The period of production of the tank Tiger covered about two years, from August, 1942 till August, 1944 and 1354 tanks were made on an order of 1376 tanks. The maximal monthly production was reached April 1944 to 104 produced copies. The first one Tiger I of production was completed and sent to Kummersdorf on May 17, 1942 to undergo there different tests. The delays of entrance to production will be extended because of the problems met at the level of brakes and gearbox. With order initial of 3 copies (Versuchsserie Fahrgestell) added up a new order of 100 copies of the VK4501 (H). In July, 1942, the production of the model H2 was cancelled and the order of the model H1 was increased by 300 new copies. Following the desolation of "Tiger Porsche", Reichsdienstsleiter Saur decided that 90 turrets (on the 100 initially made for this tank) would have risen on Tiger H1. The 4 first were delivered to Wegman by Krupp, on November 27, 1942. Wegman assembled 50 and Krupp of it took charge of remaining 40.

The last one of these 90 turrets was assembled in June, 1943. The turrets which were made outside this series were it by Wegman. Supplementary orders will be still spent, but Tiger was already considered as a temporary solution until Tiger II (King Tiger) can be built in big number. These new orders made crossed the number of Tigers from 390 to 1354 copies (N°25001 in 251346).

This figure of 1354 constructed vehicles was relatively weak and did not allow to get a number of operational Tigers being enough during the production for playing a mainly role. The production capacities of Germany remained rather weak by comparison with their Americanand Russian opponents. For proof the Americans producted 1350 M26 Pershing, the US equivalent of Tiger in only 6 months!

 

Tigres de la Grossdeutschland sur un train arrivant en Lithuanie en août 1944. Notez que ce sont les chenilles étroites de transport qui sont installées alors que les chenilles de combat sont disposés sur le wagon à l'arrière du char. Les galets externes sont également enlevés. De cette manière la largeur du Tigre fait tout juste celle du wagon.
Equipage prêt à installer un nouveau (?) moteur dans le compartiment-moteur à l'arrière de ce Tigre. La grue appartient à un camion des unités d'entretien de la Grossdeutschland.
Tigers of the Grossdeutschland on a train arriving in Lithuania in August 1944. Note that this are the narrow tracks of transport that are installed while the combat tracks are disposeed on the carriage to the back of the tank. The external road-wheels are equally removed. Of this manner the width of the Tiger does all just the one of the carriage.
Crewmen ready to install a new (?) engine in the engine-compartment to the back of this Tiger. The crane belongs to a truck of repear troops of the Grossdeutschland.
src: Tiger in action (Armor Number 27), squadron/signal publications
src: Afrikakorps in action (Weapons Number 4), squadron/signal publications

 

Production
1942
1943
1944
January 35 93
February 32 95
March 41 86
April 1 46 104
May 50 100
June 60 75
July 65 64
Agust 12 60 6
September 15 85
October 15 50
November 17 60
Décember 23 65
Total 83 649 623

 

Next PageLast Page

Heavy Tanks

 

Sources:

  • Tiger in action, Armor Number 27 (squadron/signal publications, inc.)
  • Connaissance de l'Histoire (Hachette) - N°17 - " Les chars de combat allemands 39-45"
  • Connaissance de l'Histoire (Hachette) - N°5 - " Véhicules blindés allemands 39-45"
  • Les Blindés de la Seconde Guerre Mondiale (Atlas)
  • Tiger I Heavy Tank 1942-1945 (Osprey Military) - New Vanguard N°5
  • Site "Achtung Panzer" - http://www.achtungpanzer.com
  • Site "Germany's vehicle history" - http://www.wwiivehicles.com
  • Site "Second World War Armour" - http://www.onwar.com/tanks/index.htm

Menu Medium Tanks Next Drawing Last Drawing Menu Light Tanks Menu Light Tanks Menu Light Tanks Menu Light Tanks Menu Medium Tanks Next Drawing Last Drawing Menu Medium Tanks Next Drawing Last Drawing Menu Light Tanks Menu Light Tanks Menu Light Tanks Menu Light Tanks