/Vehicles/Axis/Germany/02-mPanzers/PzKpfw3-4/Files/Panzer-3-4 .htm | Last Up-date: 28-09-2016

 

Einheitsfahrgestell III/IV

Panzer auf Einheitsfahrgestell III/IV (Panzer III/IV)

En 1944, le Pz.Kpfw IV avait atteint ses limites et n'était plus guère à la hauteur de ses adversaires. Si la puissance de feu du 75 mm KwK long (L/48) monté sur les derniers modèles faisait encore de lui un adversaire redoutable, son blindage vertical obsolète (80 mm pour l'avant de la caisse et seulement 50 mm pour celui de la tourelle) et son faible rapport poids/puissance (11.5 cv/t pour un Ausf.H), érodait de plus en plus ses chances de survie sur le champ de bataille. Dès lors le 4 janvier 1944, un programme de refonte partielle est initié. Pour gagner du temps il fut décidé d'utiliser une nouvelle plate-forme en cours de développement destiné à un nouveau chasseur de char (le leichte Panzerjäger III/IV ou Panzer IV lang (E)). Elle a l'avantage de comporter plusieurs composants mécaniques déjà existants comme le moteur Maybach HL 120 TRM de 300 cv du Panzer IV avec son système de refroidissement. La boîte de vitesse SSG 77 et la transmission proviennent du Panzer III. Par contre, le train de roulement est fortement modifié pour pouvoir mieux supporter les conditions du front de l'est, et comporte 6 larges galets (Stahlrollen) de 66 cm de diamètre montés par paires et des chenilles de 540 mm de large. Un réservoir auxiliaire de 300 L est également prévu pour améliorer l'autonomie.

By 1944, Pz.Kpfw IV had reached its limits and was no longer up to counter its Allies' opponents. If the firepower of the 75 mm KwK long (L/48) mounted on the latest models still made it a formidable adversary, its obsolete vertical armor (80 mm for the front of the hull and only 50 mm for that of the turret) and its low weight/power ratio (11.5 hp/t for an Ausf.H), increasingly eroded its chances of survival on the battlefield. From then on January 4, 1944, a partial overhaul program was initiated. To save time it was decided to use a new platform under development intended for a new tank destroyer (the leichte Panzerjäger III/IV or Panzer IV lang (E)). It has the advantage of comprising several existing mechanicals components such as the Maybach HL 120 TRM 300 hp engine of the Panzer IV with its cooling system. The SSG 77 gearbox and transmission come from the Panzer III. On the other hand, the running gear is greatly modified to be able to support better the conditions of the eastern front, and has 6 large 66 cm-diameter road wheels (Stahlrollen) mounted by 2 and 540 mm wide tracks. A 300 L auxiliary tank is also provided to improve range.

 

Panzer auf Einheitsfahrgestell III/IV Ausf.A mit Vereinfachter Turm

 

Le blindage est aussi totalement revu et reprend le principe du blindage incliné aux qualités balistiques supérieurs pour une épaisseur égale voir moindre. Le glacis a une épaisseur de 60mm à 60°, la partie basse avant affiche 60mm à 45° et le poste du pilote 80mm à 50°. Les flancs ont toujours une épaisseur de 30 mm mais à un angle de 36° (suppléés en principe par des Schurzen de 5 mm). Dans un esprit pratique c'est la tourelle du Panzer IV Ausf.J (sans système de rotation électrique). Cependant la dotation en munitions est augmentée et compte désormais 100 projectiles de 75mm. Peu satisfaisante point de vue protection, il est toutefois envisageable qu'elle fusse remplacée par la Vereinfachter Turm fur Panzer IV (tourelle simplifiée conçue par Krupp). Cette tourelle à 6 côtés, ne possédait pas de tourelleau pour le commandant et des sabords de tir pour les armes de bord. Par contre elle possédait un blindage frontal de 80mm à 10° et pour les flancs de 42 mm à 25°.

The armor has also been completely revised and uses the principle of inclined armor with superior ballistic qualities for an equal or even less thickness. The glacis has a thickness of 60mm at 60 °, the lower front part displays 60mm at 45° and the pilot station 80mm at 50 °. The flanks are still 30 mm thick but at an angle of 36° (in principle supplemented by 5 mm Schurzen). In a practical spirit it is the turret of the Panzer IV Ausf.J (always without electric rotation system). However, the ammunition endowment is increased and now has 100 75mm rounds. Unsatisfactory protection point of view, it is however conceivable this turret was replaced by the Vereinfachter Turm fur Panzer IV (simplified turret designed by Krupp). This 6-sided turret without a cupola for the commander and firing ports for the onboard light weapons. On the other hand it had a frontal armor of 80mm at 10 ° and for the flanks of 42 mm at 25 °.

Trois plate-formes de pré-série sont commandés en mars 1944 par le Wa Prüf, sous le nom de Panzer auf Einheitsfahrgestell III/IV Ausf.A. En juin 1944, l'autorisation est donné à Krupp-Grusonwerk de débuter la production à partir de février 1945. Cependant bien que prometteur pour évoluer sur les terrains du front de l'est, le projet de Panzer IV modernisé est abandonné le 12 juillet 1944, au profit d'autres designs plus modernes en cours d'étude. Cependant le projet du chasseur de char est maintenu en tant que Panzer IV lang (E) (sous ordre d'Hitler tous les chasseurs de chars basé sur le Panzer IV et armés du canon de 75 mm KwK L/70 long sont rebaptisés Panzer IV lang (ou Panzer IV/70), le (E) ici fait référence au châssis Einheitsfahrgestell III/IV). Une caisse est bien produite par Deutsche-Edekstahl en septembre 1944 avant que le projet soit aussi abandonné en octobre 1944, car il fut décidé que seuls les châssis du Panzer 38(t), du Panther et du Tiger II sont conservés désormais pour la production de nouveaux blindés en attendant la mise en oeuvre des futures plate-formes standardisés de la Entwicklungsserie (Série E).

Three pre-series platforms were ordered in March 1944 by the Wa Prüf, under the name of Panzer auf Einheitsfahrgestell III/IV Ausf.A. In June 1944, authorization was given to Krupp-Grusonwerk to start production from February 1945. However, although promising to evolve on the grounds of the eastern front, the modernized Panzer IV project was abandoned on July 12 1944, in favor of other more modern designs under study. However, the tank destroyer project is maintained as Panzer IV lang (E) (by order of Hitler all tank destroyers based on the Panzer IV and armed with the 75 mm KwK L/70 long gun are renamed Panzer IV lang (or Panzer IV/70), the (E) here refers to the Einheitsfahrgestell III/IV chassis). A hull is indeed produced by Deutsche-Edekstahl in September 1944 before the project was also abandoned in October 1944, as it was decided that only the chassis of the Panzer 38(t), the Panther and the Tiger II are now kept for production of new armored vehicles pending the implementation of the future standardized platforms of the Entwicklungsserie (E-Serie).

 

Type: Medium Tank
Crew: 5

Maybach HL 120 TRKM | 300 hp | Gasoline
Armor
Maximum: 80mm | Minimum: 20mm
Dimensions/Masses
Length: ? m| Width: ? m | Height: ? m
Weight: 25000 kg
Performances
Max. Speed: 38 km/h | Range: 200 km
Armament

Main: 75mm KwK 40 L/48
Secondary: 2 x 7.92mm MG 34

 

Drawings

 

 

leichte Panzerjäger III/IV (Panzer IV lang (E)) auf Einheitsfahrgestell III/IV

L'étude de ce chasseur de char débute en septembre 1943. Il doit pouvoir bien se comporter sur les terrains hostiles du front de l'est et son canon doit pouvoir engager la majorité des blindés adverses. Il est donc prévu d'installer un canon de 75 mm PaK 42 L/70 à haute vitesse initiale dans une casemate profilée entièrement blindée. Ce profil de casemate est particulièrement destiné à résister aux projectiles soviétiques de 76.2 mm du T-34/76 et du KV-I et à l'origine prévu pour le leichte Panzerjäger IV basé sur le châssis du Panzer IV (futur Jagdpanzer IV). Son glacis a un blindage de 60mm à 60°, la partie basse avant de 60mm à 45° alors que la partie avant de la superstructure a un blindage de 80mm à 50°. Pour conserver un poids raisonnable et ne pas surcharger la suspension, le blindage latéral est maintenu à 30mm mais avec un angle de 36°. La valeur du blindage latéral est faible mais l'inclinaison et la présence de Schürzen de 5 mm sont prévu pour résister aux projectiles des fusils anti-chars russes de 14.5 mm. En 1944, le ministère du Reich pour l'Armement et les Munitions dirigé par Albert Speer désirait rationaliser la production des blindés allemands. C'est pourquoi le programme du leichte Panzerjäger III/IV fut également utilisés pour l'étude et le développement d'un char moyen sous la désignation de Panzer auf Einheitsfahrgestell III/IV.

The study of this tank destroyer began in September 1943. It must be able to move well in the hostile grounds of the eastern front and its gun must be able to engage the majority of the enemy tanks. It is therefore planned to install a 75 mm PaK 42 L/70 gun at high initial speed in a fully armored profiled casemate. This casemate profile is particularly intended to withstand the Soviet 76.2 mm projectiles of the T-34/76 and the KV-I and originally intended for the leichte Panzerjäger IV based on the chassis of the Panzer IV (future Jagdpanzer IV). Its glacis has an armor of 60mm at 60°, the lower front part of 60mm at 45° while the front part of the superstructure has an armor of 80mm at 50°. To keep a reasonable weight and not to overload the suspension, the side armor is kept at 30mm but at an angle of 36°. The side armor value is low, but the tilt and 5mm Schürzen presence are designed to withstand projectiles from 14.5mm of Russian anti-tank rifles. In 1944, the Reich Ministry for Armaments and Munitions headed by Albert Speer wanted to rationalize the production of German tanks. That is why the program of the leichte Panzerjäger III/IV was also used for the study and development of a medium tank under the designation Panzer auf Einheitsfahrgestell III/IV.

 

leichte Panzerjäger III/IV (Panzer IV lang (E))

 

La nouvelle plate-forme avait l'avantage de comporter plusieurs composants mécaniques déjà existants comme le moteur Maybach HL 120 TRM de 300 cv du Panzer IV avec son système de refroidissement. La boîte de vitesse SSG 77 et la transmission proviennent du Panzer III. Plusieurs trains de roulement furent envisagés et en définitive c'est une suspension comportant 6 larges galets (Stahlrollen) de 66 cm de diamètre montés par paires (avec 3 roulleaux porteurs) et des chenilles symétrique de 540 mm de large, à guide central qui furent choisi, pour faciliter la mobilité sur terrain meuble. Un réservoir auxiliaire de 300 L est également prévu pour améliorer l'autonomie.

The new platform had the advantage of including several already existing mechanical components such as the 300 hp Maybach HL 120 TRM engine of the Panzer IV with its cooling system. The SSG 77 gearbox and transmission come from the Panzer III. Several running gears were considered and ultimately it is a suspension comprising 6 large 66 cm-diameter road wheels (Stahlrollen) mounted by pairs (with 3 return rollers) and symmetrical tracks 540 mm wide, with central guide which were chosen, to facilitate mobility on soft ground. A 300 L auxiliary tank is also provided to improve range.

En mars 1944, la firme Alkett est commissionnée pour fournir 3 châssis d'essai. En mai 1944, les firmes Alkett et MIAG reçoivent l'ordre de modifier leurs chaînes de montage alors occupées à la production du Sturmgeschütz III pour la fabrication de Einheitsfahrgestell III/IV en masse à partir de novembre 1944. Le futur chasseur de char est rebaptisé sur ordre d'Hitler Panzer IV lang (E) (E pour Einheitsfahrgestell) comme les autres Jagdpanzer IV à canons longs (Panzer IV/70(V) pour le modèle de Vomag et Panzer IV/70(A) pour celui d'Alkett). Pendant ce temps la restructuration de l'industrie militaire destinée à la production de Panzer continue sous l'égide de Speer. En septembre 1944, un seul châssis est livré par la firme Deutsche Edelstahl pour le futur chasseur de char uniquement (le projet de char moyen étant abandonné). Cependant le chasseur de char sera également abandonné en octobre 1944, et il fut finalement décidé que seuls les châssis du Panzer 38(t), du Panther et du Tiger II sont conservés désormais pour la production de nouveaux blindés pour 1945, en attendant la mise en oeuvre des futures plate-formes standardisés de la Entwicklungsserie (Série E).

In March 1944, the Alkett firm was commissioned to supply 3 test chassis. In May 1944, the firms Alkett and MIAG received the order to modify their assembly lines then occupied with the production of the Sturmgeschütz III for the manufacture of Einheitsfahrgestell III/IV in mass from November 1944. The future tank destroyer was renamed on Hitler's order Panzer IV lang (E) (E for Einheitsfahrgestell) like the other Jagdpanzer IV with long barrels (Panzer IV/70(V) for the Vomag model and Panzer IV/70(A) for that of Alkett). Meanwhile, the restructuring of the military industry for Panzer production continues under the aegis of Speer. In September 1944, only one chassis was delivered by the firm Deutsche Edelstahl for the future tank destroyer only (the medium tank project being abandoned). However the tank destroyer will also be abandoned in October 1944, and it was finally decided that only the chassis of the Panzer 38(t), the Panther and the Tiger II are kept from now for the production of new armored vehicles for 1945, pending the implementation of the future standardized platforms of the Entwicklungsserie (E-Serie).

 

Drawings

 

Medium Tanks

 

Sources:

  • Trucks & Tanks (TNT) Magazine Hors-Série N°30 "Projets & Prototypes de l'Armée allemande".
  • site the-blueprints.com

Menu Medium Tanks Next Drawing Last Drawing Menu Light Tanks Menu Light Tanks Menu Light Tanks Menu Light Tanks Menu Medium Tanks Next Drawing Last Drawing Menu Medium Tanks Next Drawing Last Drawing Menu Light Tanks Menu Light Tanks Menu Light Tanks Menu Light Tanks