/Vehicles/Allies/USA/01-LightTanks/T-40/File/T-40.htm | Up-dated:

 

T-40 Light Amphibious Tank

Les chars légers russes remplissaient des missions pour les unités d'infantrie de cavalerie comme la reconnaissance, le combat contre les forces de débarquement et de garde. Leur mobilité compensait un peu leurs faibles blindage et armement, ainsi qu'un équipage très réduit. De plus leurs faibles dimensions leur donnaient de grandes capacités tout terrain et de manoeuvre. En 1930, l'Armée rouge disposait des modèles T-37 et T-38 dont la construction très simple et peu coûteuse permettait la production de masse dans des usines non spécialisées. Dès 1931, l'usine n°37 (Moscou) avait commencé à développer des chars légers comme les tankettes T-27 et T-27A et des chars légers amphibies comme les T-37 et T-38, et autres tracteurs... En 1938, le T-38 fut jugé obsolète et l'Armée rouge avait besoin d'un nouveau char léger amphibie de reconnaissance. Le blindage de ce nouveau modèle devait être efficace aussi bien contre les obus perforants contre les éclats d'obus et devait être incliné. A la fin de 1938, le bureau d'étude de l'usine n°37 entreprend le développement du prototype 010. La caisse et le châssis furent développer en premier avant la tourelle. L'équipage était composé de deux hommes. L'accès au moteur depuis le char était possible sur ce char. La transmission était installée à l'avant. Deux réservoirs de 100L étaient installés à l'arrière. A l'arrière pour la propulsion et la direction dans l'eau étaient installés une hélice et deux gouvernails protégés contre les éclats d'obus.

The Russian light tanks carried out missions for infantry and cavalry unities as the reconnaissance, combat against landing forces and guard duty. Their mobility compensated a little their weak armor and armament, as well as a crew very reduced. Of more their weak dimensions gave to them big cross-country capacities and of maneuver. In 1930, the red army had the models T-37 and T-38 of which the very simple and not very costly construction allowed the mass production in non specialized factories. As early as 1931, the factory n°37 (Moscow) had begun developing light tanks as the tankettes T-27 and T-27A and amphibious light tanks as the T-37 and T-38, and other tractors... In 1938, the T-38 was judged obsolete and the red army needed a new amphibious light tank of reconnaissance. The armor of this new model had to be effective against the armor-piercing rounds and against the shell brightnesses and had to be inclined. At the end of 1938, the study office of the factory n°37 enterprised the development of the prototype 010. The hull and the chassis were to develop in first before the turret. The crew was composed of two men. The access to the engine from the tank was possible on this tank. The transmission was installed to the before. Two fuel tanks of 100L were installed to the back. To the back for the propulsion and the direction in water were installed a propellor and two rudders protected against the shell brightnesses.

 

T-40

src: ?

 

Durant le développement la silhouette fut améliorée pour obtenir de meilleures capacités amphibies. Les trappes étaient bien entendu étanches. Ce char amphibie était capable de traverser des rivières à forts courants et se déplacer sur des mers agitées (force 3 max.). Le nouveau véhicule était mieux armé que le T-38 et était équipé de la mitrailleuse lourde DShK de 12.7 mm et d'une mitrailleuse DT de 7.62 mm coaxiale. La portée de la mitrailleuse DT était de 1000 m alors que celle de la DShK était de 4000 m. Cette dernière utilisait des projectiles explosifs, perforants B-30 et perforants-incendiaires B-32. Les projectiles B-30 avaient une vélocité initiale de 850 m/s et étaient capables de percer 16 mm de blindage vertical à 300 m. Le char pouvait aussi faire feu contre des avions à basse altitude mais c'était une situation très rares. Les deux armes étaient produites par l'usine n°614 Kovrovskiy et par la la 622 Izhevskiy (durant la Grande guerre patriotique).

During the development the silhouette was improved to obtain better amphibious capacities. The hatches were of course stem. This amphibious tank was able to cross rivers to strong currents and to move on choppy seas (force 3 max.). The new vehicle was more better armed than the T-38 and was equipped heavy machine gun DShK of 12.7 mm and a machine gun DT of 7.62 mm coaxial. The range of the machine gun DT was of 1000 m while the one of the DShK was of 4000 m. This last one used explosive projectiles, armor piercing B-30 and armor-piercing inflammatory B-32. The projectiles B-30 had an initial velocity of 850 m/s and were able to pierce 16 mm of vertical armor to 300 m. The tank also could do fire against airplanes at low altitude but it was a very rare. The two weapons were produced by the factory n°614 Kovrovskiy and by the the 622 Izhevskiy (during the Great patriotic war).

 

12.7 mm DShK 38 armor penetration table
 
Penetration of an armor plate (mm)
Ammo type
Weight
Muzzle velocity m/s
Angle
100 m
500 m
1000 m
1500 m
2000 m
AP
0.096 kg
850 m/s
60°
-
-
-
-
-
90°
24
-
-
-
-

 

Turret

src:Vincent Bourguignon

 

Le commandant disposait pour sa vision de trois périscopes et le pilote de deux. Afin de naviguer dans l'eau, dans le brouillard et de nuit, le char était équipé d'un compas magnétique. Les chars de commandement étaient équipés d'un poste radio 71-TK-3 (portée 16 km) installé à la droite du commandant. Le 010 était équipé d'une suspension composée de quatre galets indépendants à bandages de caoutchouc montés sur barres de torsion, de trois rouleaux porteurs, d'une poulie de tension de chenille arrière et d'un barbotin avant. Les chenilles de 260 mm de large étaient dotées de guides externes.

The commander disposeed for his vision of three periscopes and the driver of two. In order to sail in water, fog and by night, the tank was equipped of a magnetic compass. The command tanks were equipped of a radio 71-TK-3 (range 16 km) installed to the right of the commander. The 010 was equipped of a suspension composed from four independent road wheels with rubber tires mounted on torsion bars, three return rollers, a rear idler and a front sprocket wheel. The tracks of 260 mm of wide were endowed with outsideguides.

 

T-40

src: ?

 

Hull front & rear

src:Vincent Bourguignon

 

Hull left side and suspension
Rear deck
src:Vincent Bourguignon

 

Le développement du prototype 010 fut terminé au printemps 1939. En juillet 1939, quatre modèles pilotes furent fabriqués suivis de deux un peu plus tard. Ils étaient tous propulsé par des moteurs Dodge et D-5 (76 et 85 cv respectivement) en raison du manque de moteurs russes disponibles. Les premiers T-40 furent assemblés avec ces moteurs. En juillet 1939, deux T-40 furent testés sur terre et dans l'eau. Après ces tests, la longueur du véhicule fut augmenté de 12 cm et la largeur de 5 cm alors que la hauteur fut rabotée de 2 cm. Un nouveau moteur fut installé, le GAZ-202 (GAZ-11). Le 19 décembre 1939, le T-40 fut accepté pour le service. L'usine n°37 fut ensuite chargé de produire trois nouveaux chars expérimentaux avant le 1er mars 1940, 15 véhicules de production avant le 1er août 1940 et de débuter la production de masse au plus tard le 1er octobre de la même année.

The development of the prototype 010 was finished in the spring 1939. In July 1939, four pilot models were made followed by two others a little later. They all were propelled by Dodge and D-5 engines (76 and 85 hp respectively) because of the lack of Russian engines available. The first ones T-40 were assembled with these engines. In July 1939, two T-40 were tested on ground and in water. After these tests, the length of the vehicle was increased of 12 cm and the width of 5 cm while the height was scraped of 2 cm. A new engine was installed, the GAZ-202 (GAZ-11). December 19 1939, the T-40 was accepted for the service. The factory n°37 was next charged to produce three new experimental tanks before the 1st March 1940, 15 production vehicles before the 1st August 1940 and to begin the mass production at the latest the 1st October of the same year.

 

T-40

 

Production & Variants

La production de masse du T-40 débuta en octobre 1940 et à la fin de l'année 37 exemplaires (+6 chars expérimentaux) de ce char avaient été produits par l'usine n°37, sur une prévison de 100. En 1941 la production fut poussée et avant le 22 juin 1941, 179 autres T-40 furent produits. Afin de compenser son manque de chars légers, l'Armée rouge décida de simplifier le T-40 pour en augmenter la cadence de production. Les équipements amphibies et les radios furent enlevés et en juillet 1941 60 chars modifiés furent produits sous la désignation de T-40S (S=sukhoputniy ou terrestre). L'armement ne fut cependant pas amélioré malgré les demandes.

The mass production of the T-40 started in October 1940 and at the end of the year 37 copies ( + 6 experimental tanks) of this tank had been producted by the factory n°37, on a plan of 100. In 1941 the production was increased and before June 22 1941, 179 others T-40 were producted. In order to compensate his lack of light tanks, the red army decided to simplify T-40 to increase the production rate. The amphibious equipments and the radios were removed and in July 1941 60 modified tanks were producted under the designation of T-40S (S=sukhoputniy or ground). The armament nevertheless was not improved despite the ask.

 

T-40A

T-40S

 

Un T-40S fut bien équipé du 20 mm TNSh-20 automatique mais il s'agit d'un véhicule expérimental. En juillet 1941, le Narkomat (Ministère) de l'armement ordonna de monter le 23 mm BT-23 (MP-6) automatique d'aviation sur le T-40 mais le 4 août 1941, les essais donnèrent des résultats négatifs.

A T-40S was well equipped of the 20 mm TNSh-20 automatic but it was an experimental vehicle. In July 1941, the Narkomat (Ministry) of weapons ordered to mount the 23 mm BT-23 (MP-6) automatic of aviation on the T-40 but August 4 1941, the tests gave negative results.

 

T-40S

 

A partir de juillet 1941, l'usine n°37 débuta la production de T-40S avec plaque arrière plate (pas de cavité pour l'hélice). Le blindage frontal et latéral de la caisse fut augmenté à 15 mm et le blindage frontal et latéral de la tourelle fut augmenté à 20 mm. Le blindage était entièrement assemblé par soudure et fait de plaques d'acier homogène. Ces véhicules furent baptisé officieusement 030 ou T-30. A partir de septembre 1941, quelques T-30 seront armés du 20 mm ShVAK automatique (750 projectiles). Au total, 443 véhicules furent produits en 1941 dans trois versions mais aucun ne fut accepté par l'Armée rouge. Le nom de T-30 fut finalement abandonné et remplacé simplement par celui de T-40S.

From July 1941, the factory n°37 started the production of T-40S with flat rear plates (not cavity for the propellor). Frontal and lateral armor of the hull was increased to 15 mm and frontal and lateral armor of the turret was increased to 20 mm. Armor was completely assembled by welding and plates were in homogenous steel. These vehicles were baptized un-officially 030 or T-30. From September 1941, some T-30 will be armed of the 20 mm automatic ShVAK (750 projectiles). Altogether, 443 vehicles were producted in 1941 in three versions but not was no accepted by the red army. The name of T-30 finally was abandoned and replaced simply by the one of T-40S.

 

T-30

 

T-40 in Action

Le T-40 était un char léger très satisfaisant pour des missions de reconnaissance. Cependant les commandants soviétiques essayèrent lors des premières batailles de l'utiliser comme char de combat à comme des T-26 et autres chars BT et non comme char de reconnaissance. Pas conçus pour ce rôle, beaucoup furent perdus durant Barbarossa. Les T-40 furent beaucoup utilisé lors de la bataille de Moscou (hiver 41-42). Le T-40 était très utile dans des endroits inaccessible pour des chars plus imposants.

The T-40 was a very satisfactory light tank for reconnaissance missions. Nevertheless Soviet commanders tried at the time of the first battles to use it as battle tank to as of the T-26 and other BT tanks and no as reconnaissancetank. Not conceived for this role, a lot were lost during Barbarossa. The T-40 a lot were used at the time of the Moscow battle (winter 41-42). The T-40 was very useful in places inaccessible for more imposing tanks.

 

T-40 in Action

 

Les T-40 étaient utilisés dans des brigades mixtes composées de 61 chars de tout types: 7 KV-1, 22 T-34/76 et 32 T-40. A la mi 1941, le T-40 avait quasi disparu des champs de bataille même s'il rendit encore de grands service lors des franchissement de grandes rivières. Il connu une fin de carrière comme char d'instruction.

The T-40 were used in mixed brigades of 61 tanks of all types: 7 KV-1, 22 T-34/76 and 32 T-40. To the mid 1941, the T-40 almost had disappeared from the battle fields very if it returned again big services at the time of the crossing of large rivers. It known a career end as instruction tank.

 

 

Data

 

Drawings

 

Light Tanks

 

Sources:


Menu Medium Tanks Next Drawing Last Drawing Menu Light Tanks Menu Light Tanks Menu Light Tanks Menu Light Tanks Menu Medium Tanks Next Drawing Last Drawing