1-Vehicles / Centrists / Germany /2-ArmoredCars / Files / Armored-Cars..htm | Last Up-date: 16-09-2013

 

Armored Cars

Ehrardt Gun-Car

Avant la première guerre mondiale, le problème de l'aviation inquiétait déjà le haut commandement allemand. On mis donc au point une série d'auto-canons antiaériens (BAK - Ballon-Abwehr-Kanone). Le premier modèle fut l'auto-canon Ehrardt en 1906-1907. Ce véhicule fut construit à partir d'un camion avec un blindage élaboré et un canon antiaérien Rheinmetall de 50 mm monté dans une tourelle fixe au centre du véhicule. Il était destiné à lutter aussi bien contre les avions et dirigeables et que contre des objectifs terrestres. Cependant les modèles qui entrèrent en production étaient dénués de blindage.

Before the First World War, the problem of aviation worried already the German high command. One thus developed a series of anti-aircraft gun-cars (BAK - Balloon-Abwehr-Kanone). The first model was Ehrardt gun-car in 1906-1907. This vehicle was built from a truck with an elaborate shielding and an anti-aircraft gun Rheinmetall of 50 mm assembled in a fixed turret in the center of the vehicle. It was intended to fight as well against the planes and airships and as against terrestrial objectives. However the models which started production were stripped of shielding.

 

Ehrardt Gun-Car
src: Connaissance de l'Histoire (Hachette), HS n°3 - Blindés des Origines à 1940

 

Drawings

 

 

Opel Kriegs Wagen

L'Opel Kriegs Wagen est un véhicule de guerre pour commandant en chef (Kriegswagen für höhere Truppenführer) semi blindé. Ce modèle fut étudié et produit en 1906 par l'ingénieur August Schmidt (directeur technique chez Opel à Berlin). Il s'agissait d'une voiture six places dotée d'un moteur de 40 cv et armée de deux mitrailleuses Mauser.

Opel Kriegs Wagen is a semi armored vehicle of war for commander-in-chief (Kriegswagen für höhere Truppenführer). This model was studied and produced in 1906 by engineer August Schmidt (chief technical officer at Opel in Berlin). It was a 6-seat car equipped of an engine of 40 hp and armed with two Mauser machine-guns.

 

Opel Kriegs Wagen (1906).
src: Connaissance de l'Histoire (Hachette), HS n°3 - Blindés des Origines à 1940

 

Drawings

 

 

Büssing & Daimler Kampfwagen

En 1914, lors de l'entrée en guerre de l'Allemagne, le haut commandement n'avait encore adopté aucun engin blindé mais impressionné par les réalisations adverses cela allait vite changer. Trois firmes, Daimler, Ehrardt et Büssing furent chargées de réaliser des prototypes devant être prêts pour 1916. Les modèles de Daimler et d'Ehrardt étaient fort semblables, avec un avantage pour celui de Daimler. Le modèle de Daimler était un véhicule à quatre roues motrices et directrices propulsé par un moteur 4 cylindres développant 80 cv. La boîte de vitesse comportait quatre vitesses avant et quatre vitesses arrière. Les roues avant possédaient un tambour afin d'éviter l'enfoncement en terrain mou. L'imposante carrosserie blindée était surmontée d'une tourelle fixe à quatre sabords d'où pouvaient faire feu quatre mitrailleuses. La caisse elle même était dotée de deux sabords de chaque côté pour le même usage.

In 1914, at the time of the entry in war of Germany, the high command had not still adopted armored vehicle but impressed by the ennemy designs that was going quickly to change. Three firms, Daimler, Ehrardt and Büssing were charged to construct prototypes having to be ready for 1916. Models of Daimler and of Ehrardt were extremely similar, with an advantage for that of Daimler. The model of Daimler was a 4x4 wheeled vehicle propelled by a four-cylinder engine developing 80 hp. The gear box comprised four forward speeds and four reverse speeds . The nose gear wheels had a drum to avoid depression in soft ground. The imposing armored body was overcome by a fixed turret with four ports where four machine-guns could make fire. The hull it even was equipped with two ports on each side for the same use.

 

Daimler Kampfwagen.
src: Connaissance de l'Histoire (Hachette),
HS n°3 - Blindés des Origines à 1940

 

Drawings

 

Le Prototype de Büssing était propulsé par un moteur (essence) de 6 cylindres développant 90 cv. Il comportait une boîte de vitesse à cinq rapports dans les deux sens. Les roues arrières étaient directrices et la traction se faisait sur les deux essieux. La tourelle montée sur le toit était fixe et était dotée de quatre sabords de tir à la mitrailleuse. La carrosserie était dotée de six autres sabords pour la même fonction. Au début de 1916, des engins de ce type permirent de créer la 1re unité d'automitrailleuses allemande de l'histoire qui combattit contre les Roumains jusqu'en 1917.

The Prototype of Büssing was propelled by an engine (gasoline) of 6 cylinders developing 90 hp. It comprised a gear box with five speeds in the two directions. The aft wheels were steering and traction was done on the two axles. The turret assembled on the roof was fixed and was equipped with four ports of shooting for the machine-gun. The body was equipped with six other ports for the same function. At the beginning of 1916, machines of this type made it possible to create the 1st unit of German armored cars of history which fought against the Roumanians until in 1917.

 

Büssing Kampfwagen.
src: Uniformes et les armes des soldats de la guerre 1914-1918 (Casterman), L.&F. Funcken.

 

 

src: YouTube

 

Drawings

 

 

Mannesmann-Mulag Armored Car

Il s'agit peut être d'un PC mobile ou d'un transport blindé, bien que doté de sabords sur les côtés.

It was perhaps a mobile HQ or an armored transport, although equipped with ports on the sides.


Mannesmann-Mulag.
src: Uniformes et les armes des soldats de la guerre 1914-1918 (Casterman), L.&F. Funcken.

 

Daimler with integral traction (Austria)

Ce modèle fut étudié dans les années 1903-1905. Ce véhicule devait posséder 4 roues motrices, une tourelle tournante dotée d'une mitrailleuse ou d'un canon de petit calibre, un siège escamotable pour le pilote et un blindage constitué de plaques de 4 mm d'épaisseur à l'épreuve des balles à 300 m et des éclats d'obus. L'automitrailleuse Daimler était propulsée par un moteur 4 cylindres, Austro-Daimler, développant 40 cv. La transmission brevetée en 1905, résolvait le problème de la traction (effectuée directement sur la roue motrice) et également celui de la transmission à la roue directrice sans joints intermédiaires. La tourelle était dirigée par le commandant au moyen d'une manivelle. La caisse accueillait un équipage de 5 hommes. Cet engin n'était pas très lourd, dans les 2 tonnes. Bien qu'étant une réalisation très prometteuse, notamment en tous terrains, elle ne provoqua guère d'enthousiasme auprès des hauts commandements allemand et austro-hongrois et on ne donna pas suite au projet.

This model was studied in the years 1903-1905. This 4x4 vehicle was to have a revolving turret equiped with a machine-gun or a gun of small caliber, a retractable seat for the driver and a shielding made up of plates of 4 mm of thickness, effective against the small caliber rounds at 300 m and the glares of explosive rounds. Daimler armored car was propelled by a four-cylinder motor, Austro-Daimler, developing 40 hp. The transmission patented in 1905, solved the problem of traction (carried out directly on the steering wheels) and also that of the transmission to the steerings wheel without intermediate joints. The turret was directed by the commander with the d' means of a crank. The hull accomodated a crew of 5 men. This machine was not very heavy, in the 2 tons. Well that being a very promising realization, in particular into cross-country, it hardly caused enthusiasm near the German and Austro-Hungarian high officers and one did not give following to the project.

 

Daimler with integral traction.
src: Connaissance de l'Histoire (Hachette),
HS n°3 - Blindés des Origines à 1940

 

Drawings

 

 

Menu  Armored Cars

Top